Archives de
Étiquette : Roman

Complètement Cramé !

Complètement Cramé !

Titre : Complètement Cramé !

Auteur : Gilles Legardinier

Editeur : Pocket

Nombre de pages : 419 pages

 

 

Résumé : 

Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme.
En débarquant au domaine de Beauvillier, où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement… Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…

Mon avis : 

Toujours plongé dans mes relectures des livres de Gilles Legardinier, après « Demain j’arrête ! » j’ai maintenant achevé « Complètement Cramé! » Vous vous en doutez, je suis une grande fan de cet auteur. Bien qu’ayant lu des avis négatifs à l’époque des sorties et aujourd’hui également, je respecte l’avis des lecteurs n’ayant pas adhérer à son style. On ne peut pas tous aimer les même choses, sinon ça ne serait pas marrant.

J’ai lu ce livre une première fois à sa sortie en 2014 : coup de coeur. A chaque relecture, j’ai apprécié me plonger dans les pages. Et ce jour ne fait pas défaut non plus, j’adore toujours autant. Je pensais bien connaître l’histoire, mais je me suis rendu compte que j’avais surtout retenu les grandes lignes et quelques scènes bien saugrenue. Alors j’ai redécouvert le petit monde au manoir sous un jour nouveau. Blake, Odile, Manon, Philippe, Madame… j’ai ris avec eux, j’ai pleurer aussi. Je suis passé d’un état émotionnel à un autre sans m’en rendre vraiment compte. Plus les pages défilaient, plus j’appréhendais la fin. Non pas la manière dont ça se terminerait, mais de devoir fermer le livre pour leur dire « au revoir ». Je n’avais pas envie. Je voulais à tout pris rester avec eux car je m’y sentais bien. J’ai éprouver de la reconnaissance dans les mots d’Andrew et sa manière de parler comme un livre. De la tendresse en redécouvrant ce qu’il y avait sous la carapace d’Odile. De la tristesse pour ce que ressentait Madame. Du réconfort dans les doutes de Manon, en me disant que je n’étais pas seule. Et de la gaité avec la maladresse de Philippe.

Un petit monde bien a eux, écrit, pour moi, d’une manière à ce que nous soyons rapidement encré dans les pages. En me remémorant les derniers jours et ce que je souris avec douceur pour toute la nostalgie que je ressens. Décidément, Gilles arrive à me mettre dans de sacré état avec ses livres. C’est justement pour cela que j’aime autant m’énivrer de ses écris. Parce qu’avec eux, je me sens vivante, je me sens humaine. Je me sens comprise.

Pour moi, c’est un véritable coup de coeur. Peut être que toute la bienveillance qui s’en dégage peut en freiner plus d’un. Néanmoins, c’est ce qui m’a le plus toucher. Il a viser en plein coeur et n’a pas rater sa cible.

 

Charley Davidson #01

Charley Davidson #01

 

 

Titre : Charley Davidson, tome 1

Auteur : Darynda Jones

Editeur : Milady

Nombre de pages : 415 pages

 

 

 

Résumé : 

Charley Davidson est détective privée et faucheuse. Son boulot consiste à convaincre les morts « d’aller vers la lumière ». Mais ce n’est pas toujours si simple : parfois Charley doit les aider à accomplir quelque chose avant qu’ils acceptent de s’en aller, comme retrouver l’assassin de ces trois avocats. Ce qui ne serait pas un problème si Charley ne passait pas son temps à faire des rêves érotiques provoqués par une entité qui la suit depuis toujours… Or, il se pourrait que l’homme de ses rêves ne soit pas mort. Il pourrait même être tout à fait autre chose…

 

Mon avis : 

J’ai connu cette saga il y a quelques années par un blog. Je vous avoue une chose : je ne sais absolument plus lequel. Mais la série elle m’avait marqué. Les couvertures plutôt sympa, les titres attrayant, les résumés beaucoup trop tentant et enfin beaucoup d’avis positif. Alors comment ne pas succomber? Malheureusement, j’ai mis en pause très rapidement ma lecture de la série, j’aimais énormément, mais d’autres livres me tentaient également. Il y a peu, je me suis décidé à me remettre, et quel régal !

On retrouve Charley, une détective privée trentenaire mais surtout faucheuse. Avec son caractère bien trempé et les situations cocasses qui lui arrive, j’en suis venu très vite à savoir que j’allais à nouveau me régaler. Et puis surtout,  mes souvenirs de l’histoire datant un peu, je me remémorais quelques scènes très… précise que j’avais envie de relire.

Ce premier opus regorge de personnage intéressant et dont on ne se lasse pas. Tous ayant leurs personnalités attachantes… ou pas ! Je pense qu’on s’accordera toutes en ce qui concerne le personnage de Reyes, parce que… parce que c’est Lui tout simplement. Il a un charisme, une prestance, une aura qui vous met le feu. Avec lui, ce n’est pas des papillons que vous avez dans le ventre : c’est tout le zoo ! 

Un bon livre ne serait pas grand chose sans le style d’écriture de l’autrice. J’ai eu le plaisir de plonger dans les mots avec une grande facilité. Chose très appréciable. Bien sur les moments torrides que vit Charley ne sont AB-SO-LU-MENT pas un facteur important du côté positif de mon avis. C’est vrai en plus ! Non… ne me regardez pas comm… Bon OK vous avez gagner ! Les scènes hot étaient carrément géniales ! Mais je vous assure que le reste de l’écriture est tout aussi top !

Vous l’aurez compris, j’ai surkiffé ma lecture ! Du coup, même si ce n’est pas un « coup de foudre », ce tome 1 reste un « coup de cœur » et j’en suis bien contente. Si vous n’avez pas encore sauté le pas, alors je vous invite grandement à le faire !

Throwback Thursday #08

Throwback Thursday #08

 

BettieRoseBook c’est inspiré du Throwback Thursday sur instagram afin de créer sa version livresque comme rendez-vous hebdo. Le flambeau à maintenant été repris par Carole. Cette dernière fait donc le récap’ des liens sur son blog et donne ainsi les thèmes pour hebdomadaire.

Le thème du jour : Une sortie du mois

 

 

J’avoue que j’ai eu un peu de mal à répondre au thème du jour étant donné que je ne suis plus trop l’actualité littéraire. Néanmoins ça reste une bonne chose, ça m’a permis de remettre un pied la dedans et de voir qu’il y aura un prochain roman d’Emily Blaine qui va sortir ! Si j’ai choisi ce roman la, c’est parce que je suis une grande fan de cette auteur ! Je l’ai rencontré en salon il y a 4 ans et c’est vraiment une femme merveilleuse et d’une grande gentillesse.

Bon après, si j’ai bien lu, ce n’est pas « ce mois-ci » qu’il sort mais en octobre. Mais comme je n’ai pas trouver d’autres livres m’intéressant, j’ai préféré le mettre en avant.

Les Feux de la PAL #06

Les Feux de la PAL #06

Rendez-vous initié par Mallou, qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books, le récapitulatif des articles se fait maintenant sur le blog I believe in Pixie Dust, qui a repris le flambeau ! Le but est de répondre à 3 questions : quels sont nos lectures passés? présente? et futur? Cependant, étant donné que j’aime ajouter du contenu, je ferais ce rendez-vous différemment. Vous y découvrirez : Mes lectures passés et présente (pour le rendez-vous) mais également un point musique, séries & films et d’autres petits trucs qui s’ajouteront au fur et à mesure.

Mes Chères loutres,

Pas de lecture très folichonne depuis que j’ai commencé à travailler, la fatigue me gagne vite et le soir je n’ai qu’une envie : rentrer me coucher. Mais j’ai quand même pu avancé un peu dans ma lecture en cours. J’espère pouvoir vite vous écrire ma chronique de Rouge Rubis que je dois encore écrire.

Je ne sais pas chez vous, mais ici en Bretagne nous avons eu un soleil magnifique ! J’ai donc pris quelques couleurs en peu de temps ! Que c’est agréable !

Loutrement, prenez soin de vous.

Maman Loutre

Résumé :

Longtemps, Gwendolyn a pensé être une adolescente comme les autres. Jusqu’au jour où la réalité l’a rattrapée. Non, elle n’est pas comme tout le monde. Elle appartient aux Veilleurs du temps, elle doit voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche d’autres Veilleurs dans le passé et affronter un comte du XVIIIe siècle prétendument immortel. Et puis quoi encore? Gwendolyn, elle, ne souhaite qu’une chose : que son (beau) Gidéon l’embrasse pour de bon. Est-ce trop demander?

 

Résumé :

L’agente spéciale du FBI Olivia Dunham fait partie du bureau de la Division Fringe, où elle enquête sur des crimes aux circonstances inhabituelles. Le Dr Walter Bishop, un scientifique autrefois interné, Peter, son fils touche-à-tout, et le jeune agent Astrid Farnsworth aident la jeune femme dans ses investigations.

Bilan Mai 2020

Bilan Mai 2020

 

Un mois de Mai plutôt productif. J’ai préféré ne pas mettre les manga que j’ai lu puisque je n’ai pas encore construit correctement ma section manga. Je dois également refaire ma bibliothèque. Cependant comme je vais les relire cette été hors challenge Harry Potter, j’aurais eu le temps de faire mes photos et montage tranquillement entre temps ! N’empêche que niveau roman j’ai lu 1 239 pages ! Espérons que le mois de Juin qui commence va être tout aussi rempli !

 

 

Demain j’arrête !

Demain j’arrête !

 

 

Titre : Demain j’arrête !

Auteur : Gilles Legardinier

Editeur : France Loisir

Nombre de pages : 375 pages

 

 

 

Résumé :

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?
Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier…
Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis :

Je commence une relecture complète des livres de Gilles Legardinier, un romancier incontournable selon moi , du moins depuis que je connais ses romans. Bien qu’ayant déjà lu et relu celui-ci, j’avais envie une nouvelle fois de me replonger dans les pages de cet ouvrage qui a rendu célèbre l’auteur. Il avait bien écrit quelques livres auparavant mais il restait méconnu. Depuis « Demain j’arrête », premier roman dans le genre comédie romantique contemporaine, son ascension est telle que peu de personnes ne le connaissent pas. Et si son nom peut-être parfois inconnu, les couvertures de ces livres sont, elles, épiques et inoubliables.

Nous entrons dans la vie de Julie, jeune femme qui enchaîne les situations plus cocasses les unes que les autres. Une nouvelle fois, ça ne loupe pas : elle se retrouve la main coincée dans la boîte au lettre de son nouveau voisin. On vous a déjà dit que la curiosité était un vilain défaut? Ceci n’est qu’une parmi tant d’autres situations. Mais il faut dire que, tout comme elle, ma curiosité aurait été vivement attisée par le nom de ce dernier : Rick Patatras.  S’ensuit  alors une chasse à l’amoureux hilarante à souhait. Qui est-il? D’où vient-il? Julie ne le sait pas, cependant, plus elle apprend à le connaître et plus elle en tombe amoureuse. Mais certains signes ne trompent pas, Rick cache un grand secret. Un agent gouvernemental sous couverture? Un hacker professionnel caché? Un grand voleur préparant le coup du siècle? Son intuition va la mener loin, à notre plus grand plaisir.

J’avoue qu’au début de ma lecture, j’ai eu parfois quelques difficultés, ayant déjà lu une bonne partie de ses romans dans l’ordre de sorties. J’avoue avoir depuis plusieurs années, son roman « Ça peut pas rater! » ancré dans ma tête. Par moments, je me demandais « mais quand va t’il se passer tel ou tel truc » avant de me rendre compte que je n’étais pas dans le bon livre. Une relecture ça peut être quitte ou double. Mais très vite, je me suis laissée emporter en essayant de me détacher de mes souvenirs. Chose absolument impossible puisque régulièrement j’avais un grand sourire ou un éclat de rire.. tout en me remémorant mes émotions ressenties à ma toute première lecture.

D’autres points  entrent en compte au niveau des personnages. Entre une collègue cliché même de la « bimbo » un peu écervelée, un meilleur ami fana de la mécanique, des amis tout aussi délurés que notre héroïne, une boulangère au caractère bien trempé et une grand-mère attendrissante..bref un bouquet explosif de personnalités authentiques. Ils auraient pu être mes propres amis, connaissances, commerçants. Jusqu’au client, petit vieux absolument détestable, que nous rêvons tous de voir se casser la figure avec satisfaction dans les escaliers.

Et entre l’histoire réellement exquise  que l’expression utilisée à tomber par terre de rire… il n’en fallait pas plus pour que je retombe sous le charme enivrant des mots de Gilles Legardinier. Les fous rires s’enchaînent, les émotions également. Nous doutons en même temps que notre héroïne, nous vivons avec elle chaque instant… La manière dont l’auteur a de tourner les situations en passant du comique à la tendresse est unique. Il a ce petit quelque chose d’unique qui nous transporte d’une page à l’autre sans nous lasser. Des mots se liant et s’alliant pour former une histoire dont on ne sort qu’en se demandant : pourquoi je ne l’ai pas connu plus tôt? Il s’agit ici plus qu’un coup de coeur. Je vous le conseille vivement !

Conquise

Conquise

 

Titre : Conquise

Auteur : Ally Condie

Editeur : Gallimard Jeunesse

Nombre de pages : 515 pages

 

 

Résumé :

Après avoir fui la Société et franchi les canyons, Cassia et Ky se sont à nouveau perdus l’un l’autre. Tandis qu’une épidémie menace la population, le Soulèvement tente de sauver une liberté à laquelle plus personne ne croyait. Cassia, qui a tant lutté, se pose d’ultimes questions : Comment vivre après la Société? Auprès de quel amour s’engager?

Le troisième et dernier volet, dense et palpitant, du succès international d’Ally Condie.

Mon avis :

J’achève cette saga avec une certaine nostalgie. Je l’avais commencé une première fois il y a plus de 5 ans. Mais je n’avais lu que le premier tome. Aujourd’hui, je suis vraiment heureuse d’avoir continué ma lecture jusqu’au bout. Malgré beaucoup d’avis contradictoires lus sur cette trilogie, pour moi, bien mieux que le tome 1, elle est devenue mon vrai coup de cœur.

Cassia et Xander luttent pour trouver un remède contre La Peste, une maladie faisant des ravages parmi la population et qui a muté malgré le traitement apporté  par Le Soulèvement. Cette nouvelle version bien plus agressive du virus atteint Ky non immunisé. Nos amis se retrouvent dans le village Passerelle, en marge de La Société où ses habitants sont immunisés. Ils doivent alors tout mettre en œuvre pour découvrir de quelle manière ces habitants ont acquis cette immunité.

Bien que certains trouvent à redire sur cette maladie, « La Peste »,  en avançant que cette maladie ne peut être ainsi, je tiens à rappeler que nous sommes ici dans une œuvre de fiction et  que nous avons perdu une incroyable somme de connaissances sur notre passé.Cette maladie n’est donc pas le genre de peste connue dans notre monde actuel. Cependant, je pense qu’il fallait bien nommer ce qu’il arrivait à la population; le nom de cette maladie est en lien également avec les poèmes et histoire racontés au gré de notre lecture, ajoutant une note de poésie à cette œuvre.

Le Pilote actuel, qui mène le Soulèvement, se retrouve acculé face à cette épidémie et son rôle est compromis. Ses derniers espoirs se fondent en nos amis Cassia, Ky et Xander. J’avoue avoir parfois souri à des situations qui ne le permettaient pas. Mais avouez que c’est particulièrement comique et ironique de lire que Cassia pourrait rendre visite à Ky uniquement munie d’un masque, de gant et de gel désinfectant… Plusieurs scènes  font écho à la crise sanitaire actuelle dans notre monde!!!!!

Pour ce troisième roman, l’écriture poétique d’Ally Condie est vraiment un plus. Elle nous permet de rester accrochés au roman sans se lasser. L’alternance des points de vue de nos trois amis l’est aussi. Alors que dans le premier tome seul était présent celui de Cassia, à partir du second et ici du troisième volets, ceux de Ky et Xander nous permettent d’aborder de manière différente le déroulement de l’histoire. On apprend à connaître notre trio plus intimement.

Bien que je m’identifie facilement à Cassia, le point de vue de Ky m’a extrêmement touchée. Il reste mon personnage favori de cette trilogie. Son passé, ses failles, ses espoirs… d’apparence si fort, si courageux, on voit clairement en lui toute son humanité. Ce qui est propre à l’Homme. Et dont je suis particulièrement fière.

En bref, cette saga est loin d’être une déception. Je vais donc lui trouver un place de choix sur mes étagères et la garder précieusement.

TOME 1TOME 2

Throwback Thursday #04

Throwback Thursday #04

BettieRoseBook c’est inspiré du Throwback Thursday sur instagram afin de créer sa version livresque comme rendez-vous hebdo. Le flambeau à maintenant été repris par Carole. Cette dernière fait donc le récap’ des liens sur son blog et donne ainsi les thèmes pour hebdomadaire.

Étant donné que mon précédent blog n’existe plus, je décide de reprendre à zéro l’écriture des Throwback Thursday, et je vais essayer, dans l’avenir, d’y participer chaque semaine.

 

Le thème du jour : Coup de Coeur

 

Décidément, ces dernières semaines j’ai un mal fou à ne pouvoir choisir qu’un seul livre. Si je m’étais écouté, je vous aurais parler d’une multitude de titre. Mais pour cette fois, je vous ai choisi deux livres qui me tiennent particulièrement à coeur.

D’un côté, « Tu comprendras quand tu seras plus grande », un roman frais et dont l’écriture m’a imprégner au plus profond. De l’autre, « Ça peut pas rater ! » qui m’a littéralement fait fondre. Comment ne pas aimé ces roman? Ils sont frais et nous font passé d’une émotion à l’autre en à peine quelques lignes. Je ne pouvais pas les départager alors, j’ai décidé de les choisir tous les deux.

Insoumise

Insoumise

 

Titre : Insoumise

Auteur : Ally Condie

Editeur : Gallimard Jeunesse

Nombre de pages : 440 pages

 

 

Résumé :

Cassia a quitté la Société pour s’aventurer dans les Provinces Lointaines à la recherche de Ky. De l’autre côté de la frontière, elle découvre l’existence d’une vie différente, un avant-goût de liberté… Et la montée de la rébellion.

Mon avis :

Peu de temps après la fin du premier tome, j’ai enchaîné ma lecture, une lecture très rapide. En effet, après avoir passé 6 jours sur ce tome initiateur (en ne lisant que le soir), j’ai terminé ce second en 3 jours. Je vous avoue avoir eu du mal à le terminer. Non pas à cause de l’histoire ou de l’écriture mais parce que je ne voulais pas finir le livre et  je voulais le faire durer. J’étais si bien avec les personnages que lorsque j’ai vu qu’il ne restait qu’à peine 5 chapitres.. j’ai freiné. Cependant, la promesse de retrouver ce petit monde dans le dernier volet m’a permis d’aller de l’avant.

Cassia et Ky sont séparés. La première dans les camps de travail, le second comme chair à canon pour l’Ennemi dans un petit village. Mais très vite, notre héroïne va saisir sa chance de pouvoir partir le retrouver qu’importe le temps que cela prendra. C’est ainsi qu’elle fait route avec Indie, une jeune fille à la chevelure de feu et au tempérament bien trempé. De son côté, Ky a pris la fuite vers le Labyrinthe avec Vick, un jeune homme tout comme lui « survivant » de ces villages où ils sont envoyés comme sacrifices . Et Eli, qui par son âge et sa façon d’être, ressemble vraiment à Bram le petit frère de Cassia.

J’avais un peu peur de cette lecture. J’ai fait l’erreur d’aller zieuter d’autres chroniques portant sur ce tome et certaines n’étaient vraiment pas glorieuses. Malgré cela, j’ai continué mon aventure auprès de nos amis d’Oria jusqu’aux  Provinces Lointaines. Très vite, j’ai compris que Cassia et Indie étaient sur les pas de Ky mais ce dernier, persuadé que sa chère et tendre était à l’abri dans leurs villes d’Oria, continuait d’avancer pour pouvoir la retrouver. Petit à petit, ils se rapprochent et ils se retrouvent. En avançant dans le récit, j’ai vu que les désirs de Ky et Cassia se distinguaient sur certains points et n’étaient pas totalement sur la même longueur d’onde. De plus,Ky semblait cacher un secret. Un secret qui pourrait éloigner de lui celle qui l’aime en retournant vers Xander.

Dans ce second volet, Xander est toujours présent. Il est un soutien indéniable pour Cassia; il ne faut pas oublier qu’avant d’être promis l’un à l’autre, ils étaient les meilleurs amis depuis l’enfance. J’avais une pointe de tendresse pour lui. Il sait qu’elle aime Ky mais il continue à s’accrocher à elle par amour.

Dans le Labyrinthe, ils découvrent le village des fermiers, ces personnes classés Aberrations ou Anomalies ou qui ont fuit la Société, tout simplement  pour vivre en marge de celle-ci. Mais les fermiers ont déjà déserté leurs villages. Lorsque Cassia et Ky s’y retrouvent, ce n’est que du bonheur. J’ai été très attendrie par notre héroïne. Elle découvrait les peintures faites par les fermiers, les livres troquės, toutes ces merveilles que la Société pensait avoir détruit. Elle découvrait le monde avec un regard différent. Un regard d’enfant, ayant toujours vécu sous le joug de la Société qui lui dictait ce qu’elle devait faire, apprendre, comprendre. Grâce à ces nouvelles choses découvertes, c’était une nouvelle naissance. La naissance de la Cassia voulant être indépendante et non celle qu’on voulait lui imposer, qu’elle aurait dû devenir bien plus tôt si elle avait eu la liberté de choisir, de grandir par elle-même.

Comme je vous le disais plus haut, les désirs Ky et Cassia divergent. Alors que notre héroïne souhaite rallier le Soulèvement qui combat la Société, Ky lui, souhaite juste pouvoir vivre en paix avec sa dulcinée. Très vite, son passé refait surface dans sa mémoire et j’ai ressenti à quel point il a souffert étant enfant. La mort de son village. La mort de ses parents, son père étant un fervent participant au Soulèvement. Comment ne pas compatir à cela? Oui, il a fait de mauvais choix, par peur de perdre Cassia, mais comment lui en vouloir?

Tout au long du roman, j’ai été comme hypnotisée par l’écriture d’Ally Condie qui est très poétique. Ses mots sont comme des plumes, très légères à lire, mais aussi addictives que du chocolat. Il m’en fallait plus, toujours plus. Milles et une questions se bousculaient dans mon esprit, Et lorsqu’enfin j’ai tourné la dernière page, je n’ai pu m’empêcher de m’exclamer « Mais noooon ! Mais pourquoi???!! »

Vous l’aurez compris, ce second tome est pour moi une réussite. Contrairement à beaucoup qui ont été déçus, j’ai été enchantée de continuer cette histoire, c’est pour cela que je vais m’empresser de lire le dernier volet de cette trilogie.

TOME 1TOME 3

Throwback Thursday #03

Throwback Thursday #03

BettieRoseBook c’est inspiré du Throwback Thursday sur instagram afin de créer sa version livresque comme rendez-vous hebdo. Le flambeau à maintenant été repris par Carole. Cette dernière fait donc le récap’ des liens sur son blog et donne ainsi les thèmes pour hebdomadaire.

Étant donné que mon précédent blog n’existe plus, je décide de reprendre à zéro l’écriture des Throwback Thursday, et je vais essayer, dans l’avenir, d’y participer chaque semaine.

Le thème du jour : L’un de vos premiers livres

 

Vous parler de l’un de mes premiers livres. Sujet vaste puisqu’il y a la lecture de quand j’étais enfant, adolescente… Bien que j’ai toujours été bercé par les livres, je n’avais pas envie de vous parler de n’importe quel « premier livre ». J’aurais pu vous citer la collection Barbie, quand j’étais à l’école primaire, que mes parents m’achetaient chaque vendredi et que je dévorais sur le trajet du retour à la maison. Où bien des mangas, dont je suis devenu fan au collègue grâce à une copine de classe qui m’avait prêter la série « Kenshin le vagabond ».

Au lycée, c’est la que j’ai été le plus accro aux romans. On m’avait offert « La dernière chanson » à l’été 2010. Il y a 10 ans déjà. A ce moment-là, j’étais plus à la lecture de manga qu’autre chose, bien que quelques romans, par si par là se baladait entre mes mains. Mais j’ai trouvé la couverture tellement jolie, et le résumé tellement intriguant que j’ai décidé de donner une chance à ce livre. De là, ma passion pour la lecture a été explosive. C’est Nicholas Sparks et ce premier roman que j’ai lu de lui qui a fait palpiter mon coeur de jeune fille. Chaque année, un nouveau roman sortait. Chaque année, je l’achetais.

« Le porte-bonheur » n’a fait que confirmait que j’aimais cet auteur, me faisant dévorer page après page. « Un havre de paix » m’a consumé de l’intérieur. «  »Le temps d’un ouragan » m’a complètement balayé. Ce sont ces livres-là qui ont réellement fait de la lecture une passion dévorante !